Les 21 actions d’Ungersheim

Les 21 actions :   Transition Ungersheim

Autonomie intellectuelle : 

  1. L’engagement citoyen ( depuis février 2009) pierre angulaire de la politique communale qui donne du sens à nos actions et crée du lien. Démocratie participative, 50 personnes environ plus des élus répartis dans différentes commissions, plus d’autres personnes qui s’engagent dans des travaux.
  2. Promotion du commerce équitable. renouvellement du titre National par 3 fois, après examen du jury des actions nouvelles engagées.

Ungersheim est Territoire de commerce équitable, pas seulement Nord/Sud mais Nord/Nord, favorisant les circuits courts. ( Le titre de « Territoire de Commerce Équitable » est attribué aux collectivités territoriales (communes, communautés de communes, départements, régions) qui s’engagent en faveur du commerce équitable).

Tenue annuelle du Festival Eco-Equitable  » Bio Ungersheim »

  1. Territoires citoyens du monde. Lutter contre la faim et pour la paix dans le monde en adhérant au réseau international des communes citoyennes du monde.
  2. Organisation d’un forum citoyen  » Construire un future renouvelable pour sortir du nucléaire » et motion du conseil municipal pour le fermeture de Fessenheim.
  3. Création d’une monnaie locale complémentaire en 2013: le radis

Billets de 1, 5, 10 et 20 radis. 10% de la population dont plusieurs commerçants l’utilise ( beaucoup  ne comprennent pas l’utilité d’une monnaie locale). La monnaie locale permet une réappropriation de l’outil monétaire et favorise le développement des initiatives économiques et sociales,  redynamise l’économie locale, fidélise une clientèle locale. Outil nécessaire pour la démarche de la transition.

  1. Elaboration d’un atlas Communal de la Biodiversité recensant toutes les espèces de la faune et de la flore sur le ban de la commune.
  2. Retour à la nature d’une friche industrielle extractive de la potasse de 10 ha. Création d’un parcours de sensibilisation à la démarche de la Transition.

 

Indépendance énergétique :

 

  1. Installation du solaire thermique ( 120m2) sur le toit de la piscine depuis 1999.
  2. Création d’une chaufferie bois de 540kw avec réseau de chaleur alimentant 7 bâtiments communaux dont la piscine.
  3. Mise en œuvre de la plus grande centrale solaire d’Alsace, HELIO PARC 68, initiée par la commune d’Ungersheim, friche industrielle des Mines de Potasse d’Alsace.
  4. Eclairage public : réduction de 40% par gradateurs et équipements en Leds.
  5. Campagne de diagnostic énergétique des bâtiments publics, mise en œuvre des préconisations en matière d’économie d’énergie. lancement du défi d’économie d’énergie avec les écoles et les associations. Mise sur pied d’une campagne incitative de développement du photovoltaïque public-privé.
  6. Construction d’un habitat Bio-climatique à énergie passive : Eco-Hameau le Champré en autopromotion et auto-construction.
  7. Retrait total des produits phytosanitaires et engrais chimiques pour le fleurissement, les espaces verts et terrains de sport, depuis 2006. Distinction par l’Agence de l’Eau  » Commune nature » aux 3 libellules.
  1. Remplacement des produits d’entretien issus de la pétrochimie par une gamme certifiée écologique et biologique depuis 2008. Produits d’entretien réduits à deux produits, économie de 5000€/an , le personnel a été formé.
  2. Achat de 2 chevaux utilitaires en 2008 ( travaux d’arrosage, transport des enfants à l’école et interventions aux jardins maraichers). Acquisition d’un véhicule utilitaire électrique.

 

Souveraineté alimentaire  –  Filière de la graine à l’assiette

 

  1. Mise en place de la restauration scolaire 100% Bio depuis 2009, tous les jours de la semaine, goûter inclus.
  2. Création d’une exploitation maraichère Bio de 8 ha en chantier d’insertion. En initiant l’implantation des  » Jardins du Trèfle rouge » réseau des jardins de Cocagne, le conseil municipal a posé le premier jalon de la production de légumes Bio. Association, 5 encadrants, 25 personnes en insertion. 250 paniers/semaine toute l’année.
  3. Aménagement d’une légumerie-conserverie dans les annexes de la salle des sports, opérationnelle en juin 2015. 25 % de la production déclassée part à la conserverie pour transformation. 1 salarié, 5 bénévoles, c’est une association qui gère.
  4. Construction d’une cuisine collective Bio, certifiée Ecocert au 3ème niveau, pour la restauration scolaire, opérationnelle depuis septembre 2014. 500 repas/jour, fournit 70 villages voisins ( condition : ne pas dépasser la demi heure de livraison). Elle fonctionne en insertion, 10 emplois, 500 repas par jour, mais reste une unité de production à dimension humaine en opposition à la cuisine industrielle.
  5. Construction de la ferme du Kohlacker ou Maison des Natures et des Cultures. Début des travaux mai 2015.

 

 

Publicités